culture générale
salut
soyer le bienvenue cher membre et
J'espère être actifs avec nous donc
Mettez vos empreintes digitales
Merci de vous joindre
bon chance

Histoire de la langue arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de la langue arabe

Message par uomo italiano le Ven 31 Juil - 17:36

L'arabe moderne courant appartient à la famille des langues sémitiques. Les langues sémitiques ont une histoire enregistrée remontant à des milliers d'années, une des archives les plus étendues et continues appartenant à tous les groupes humains de langue. Tandis que les origines des langues sémitiques sont l'objet de discorde entre les savants, on est d'accord qu'elles prospérèrent dans la région du bassin méditerranéen, particulièrement entre les rives du Tigre et de l'Euphrate et dans les régions côtières de l'Orient.
La famille des langues sémitiques descend du protosémitique, une ancienne langue exclusivement parlée qui n'a pas de trace écrite. Ces rapports installent l'arabe dans le groupe afro-asiatique des langues du monde. Spécifiquement, l'arabe est une partie du sous-groupe des langues afro-asiatiques. En allant plus loin dans les rapports entre l'arabe et les autres langues sémitiques, l'arabe moderne est considéré comme étant une partie de la sous-branche arabo-cananéenne, le groupe central des langues sémitiques occidentales. Ainsi, pour résumer, tandis que l'arabe n'est pas la plus ancienne, ses racines sont clairement fondées dans un prédécesseur sémitique.

A côté de l'arabe, la famille des langues sémitiques comprend l'hébreu, l'araméen, le maltais, l'amharique, le tigrinya, le tigre, le gurage, le geez, le syrien, l'akkadien, le phénicien, le punique, l'ougaritique, le nabatéen, l'amorite et le moabite. Alors que la majorité d'entre elles sont considérées comme des langues "mortes" ou bien complètement obsolètes ou seulement utilisées dans une pratique religieuse, l'arabe a prospéré. La raison en est inextricablement liée à l'essor de l'Islam et plus spécialement au livre saint de l'Islam, le Coran (Qur'an).

Il y a trois formes distinctes d'arabe. Le classique ou coranique, l'arabe formel ou moderne courant et l'arabe parlé ou familier. L'arabe classique est la forme littéraire trouvée dans le Coran. Il n'est employé ni dans la conversation ni dans les écrits qui ne sont pas religieux. Ainsi, l'arabe classique est premièrement appris pour lire ou réciter des textes religieux islamiques.

Afin de comprendre la relation entre l'arabe moderne standard et l'arabe parlé, il est important de saisir le concept de "diglossie". Comme défini par son auteur, Charles Ferguson, la diglossie (littéralement "deux langues") transmet une situation dans laquelle, en plus des dialectes primaires d'une langue existe une forme très codée qui est porteur d'un large corps respecté de la littérature. Comme l'arabe, un exemple de diglossie se trouve dans la coexistence du latin écrit et des langues romanes parlées du français, de l'italien et de l'espagnol. Alors que l'arabe moderne standard est la forme définitive de l'arabe écrit, il existe de nombreux dialectes parlés. L'arabe moderne standard fournit une forme universelle de langue qui peut être comprise par tous et qui est communément employée dans les émissions de nouvelles à la radio ou à la télévision, dans les films, les pièces, la poésie et les conversations entre les gens arabophones de dialectes différents.

Les dialectes d'arabe familier ne sont généralement que des langues parlées. Les Arabes utilisent la langue familière dans tous leurs échanges quotidiens, mais quand ils rencontrent une situation linguistique appelant une plus grande formalité, l'arabe moderne courant est le moyen choisi. Dans toutes les régions du monde où l'on parle arabe, cette situation linguistique prévaut : il y a une langue familière, ce qui signifie langue parlée régulièrement et que les locuteurs arabes apprennent comme première langue, et puis il y a l'arabe moderne standard basé sur l'arabe classique ou coranique. L'arabe standard est plus ou moins le même à travers le monde arabe, tandis qu'il y a de grandes différences entre les nombreux dialectes familiers. En fait, quelques différences sont si grandes que beaucoup de dialectes sont mutuellement incompréhensibles. Mon propriétaire palestinien, par exemple, m'a dit plusieurs fois qu'il ne pouvait comprendre le dialecte marocain d'arabe familier.

L'arabe moderne, à la fois standard et familier, n'est pas statique. Les expressions familières se poursuivent et ne cesseront de produire un grand changement. Malheureusement, jusqu'à tout récemment, elles n'ont pas été étudiées étroitement, et par conséquent, il est difficile de documenter tous les changements qu'elles ont pu produire. Il est facile, cependant de documenter les changements dans l'arabe moderne standard.

Une tendance continue dans l'arabe moderne standard est la modernisation. La modernisation entraîne la création de nouveaux termes pour les concepts qui n'existaient pas auparavant. Comme beaucoup d'autres dans le monde, les locuteurs arabes sont sensibles à l'emprunt des mots du commerce. En fait, ils sont peut-être moins sensibles au changement de la langue car beaucoup d'Arabes reconnaissent l'arabe comme la langue de Dieu. Un tel concept ne s'accommode pas bien d'un changement dans la langue. Pour résultat, les académies normatives de langue ont été établies à travers le monde arabe comme au Caire, à Damas, à Bagdad et à Amman.

Alors que la première trace de document d'arabe écrit est datée du début du IXème siècle avant J-C, son usage dans le début du VIIème siècle comme langue du Coran conduisit l'arabe à devenir la langue majeure dans le monde qu'elle est aujourd'hui. Comme l'Islam se répandit dans le monde, sa langue choisie fit de même aussi bien. Unie à l'essor de l'Islam, l'arabe devint la langue du gouvernement aussi bien que de la religion. Pendant les 100 ans après l'introduction du Coran, l'arabe devint la langue officielle d'un empire mondial dont les frontières s'étendirent du fleuve Oxus d'Asie centrale à l'Océan atlantique, et même plus au nord dans la péninsule ibérienne d'Europe. Comme l'Islam continua à se répandre à travers le monde, l'arabe suivit naturellement.
cheers cheers voila pour nos langue

uomo italiano

Messages : 414
Points : 636
Réputation : 1
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 26
Localisation : Villa di cuori

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la langue arabe

Message par aminokh le Ven 31 Juil - 20:05

c est 1 bon travail mercii talyanoo 76

aminokh

Messages : 1065
Points : 1656
Réputation : 6
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://aminokh.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum