culture générale
salut
soyer le bienvenue cher membre et
J'espère être actifs avec nous donc
Mettez vos empreintes digitales
Merci de vous joindre
bon chance

Composantes de la nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Composantes de la nature

Message par aminokh le Ven 24 Juil - 4:22

La nature recouvre les réalités suivantes :


Terre

La Terre est la troisième planète du système solaire, en partant du Soleil.

Elle peut être nommée (en français) : « la Terre », « planète Terre », « le Monde » ou « Planète bleue »[Note 2].

Habitat de plusieurs millions d'espèces[1], y compris les humains, la Terre est le seul endroit connu dans l'Univers à abriter la vie.

Selon les connaissances scientifiques actuelles, la planète s'est formée il y a environ 4,54 milliards d'années[2],[3],[4], et la vie y est apparue à sa surface en moins d'un milliard d'années. Depuis ce temps, la biosphère de la Terre a grandement modifié l'atmosphère et d'autres conditions abiotiques. La photosynthèse oxygénique a créé, en plus de trois milliards d'années, l'atmosphère de dioxygène et de diazote qui existe aujourd'hui. Ce changement a permis la prolifération d'organismes aérobies tout comme la formation de la couche d'ozone qui, avec le champ magnétique de la Terre, filtre les radiations venant de l'espace, permettant ainsi la vie sur Terre.

La surface externe de la Terre est divisée en plusieurs segments rigides, ou plaques tectoniques, qui migrent graduellement sur la surface sur une durée de plusieurs millions d'années. Environ 71 % de la surface est couverte d'océans d'eau salée, le reste, 29 %, consistant en continents et îles. L'eau liquide, nécessaire pour la forme de vie telle que nous la connaissons, est présente sur la Terre, et aucune autre planète n'a encore été découverte avec des étendues d'eau liquide (lacs, mers, océans) à sa surface.

L'intérieur de la Terre est composé d'une croute lithosphérique ayant deux compositions principales, continentale (socle granitique) et océanique (socle basaltique), du manteau terrestre formé de roches (oxydes métalliques) à hautes températures (plus de 1 200 °C à son sommet, à plus de 3 000 °C à sa base), d'un noyau externe liquide qui génère le champ magnétique et d'un noyau interne, ces deux noyaux étant composés d'un mélange de fer et de nickel.

La Terre interagit avec des objets de l'espace, incluant le Soleil et la Lune.

La Terre tourne autour du Soleil en 365,26 jours environ (valeur arrondie à un jour de 24h), avec comme repère le ciel étoilé, ce qui correspond à une année sidérale. La périodicité des saisons se mesure, elle, au moyen de l'année tropique, légèrement plus courte de l'année sidérale de la valeur annuelle de la précession de l'axe de rotation. La période du passage aux points de l'ellipse de l'orbite comme le périhélie, est l'année anomalistique, légèrement plus longue de l'année sidérale de la valeur annuelle de la récession du périhélie.

Enfin, dans les calculs astronomiques, on utilise l'année julienne valant exactement 365,25 jours.

L'axe de rotation de la Terre est incliné de 23,4° par rapport à un axe perpendiculaire au plan de l'écliptique, ce qui produit l'alternance des saisons sur la surface du globe. Le seul satellite naturel de la Terre, la Lune, qui commença à orbiter il y a plus de 4,53 milliards d'années, crée les marées, stabilise l'axe de rotation de la Terre et ralentit la rotation de la planète. Un large bombardement de comètes durant les premiers temps de la planète a joué un rôle important dans la formation des océans. Plus tard, les impacts d'astéroïdes ont causé de nombreux changements sur l'environnement à la surface. Des changements périodiques à long terme de l'orbite de la Terre, causés par l'influence gravitationnelle des autres astres, sont probablement une des causes des glaciations qui ont couvert une bonne partie de la planète.


[u]Vie

[u]La vie est le nom donné :

1. à l'état et aux formes auto-organisées et homéostatiques de la matière (organismes vivants) ayant une capacité de duplication et d'évolution. Cette définition est parfois étendue à l'ensemble des êtres vivants dans la biosphère.
2. à un phénomène empirique particulièrement important pour les humains (qui sont eux-mêmes vivants et pour qui les autres êtres vivants ont une place particulière), mais qui ne se laisse pas facilement définir (cf. infra). Ce phénomène s'oppose à la notion de matière inerte ou inanimé qui s'articule avec la notion de mort ;
3. à la durée qui sépare la naissance de la mort ;
4. au contenu en événements ou en actions de cette étendue temporelle, pour un humain ;
5. à l'approche harmonieuse des relations humaines (voir « question sociale »).

Une des marques de l'hominisation est l'existence de rites funéraires, et donc d'une conscience d'une transition entre la vie et la mort. La vie est un concept primordial qui a donné lieu depuis des temps immémoriaux à de nombreuses réflexions empiriques, philosophiques, scientifiques, etc. C'est également un sujet de débat politique, qu'il s'agisse du traitement accordé aux êtres vivants par rapport aux humains et aux choses inertes (cf. écologisme) ou des considérations sur le début et la fin de la vie humaine (cf. avortement, euthanasie, « vie éternelle »), biophilie.

Ces réflexions concernent par exemple :

* la catégorie non-statique (par opposition à la matière « inerte » ou à l'état de mort) ;
* le concept d’évolution (passage de la matière inerte à la vie, développement et disparition des formes vivantes, mort, création, etc.).
* la qualité de vie

Elles sont toujours liées aux notions d'esprit et d'intelligence. Elles débouchent également sur des réflexions sur l'étendue temporelle et spatiale de la vie (y compris dans l'univers : « vie extraterrestre »). Elles s'interrogent à la fois sur les conditions d'apparition de la vie (phénomène unique ou au contraire très banal) et sur la possibilité d'une vie évoluée (par comparaison à l'humanité, implicitement considérée comme l'achèvement de l'évolution de la vie terrestre) au sein de l'univers.

La biologie est l'étude scientifique de la vie. Elle s'appuie notamment sur la chimie organique mais certains théoriciens n'excluent pas d'adopter des définitions pouvant inclure des formes mécaniques ou électromécaniques, et même des formes créées par l'homme hors de tout processus reproductif naturel (« vie artificielle » ou cellule artificielle).

aminokh

Messages : 1065
Points : 1656
Réputation : 6
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://aminokh.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum